Soie – Alessandro Baricco

Soie

Je ne suis pas une grande adepte des petits romans, vous savez, ceux que vous tenez d’une main tout en sirotant votre thé. Je préfère réellement les bons pavés, les séries qui vous font partager une tranche de vie de personnages attachants et passionnants. Mais, comme on a tendance à le répéter: il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Alessandro Baricco m’a convaincu, bien plus, il m’a séduit avec son beau roman pauvre d’une centaine de pages, riche d’une verve poétique et musicale, d’une finesse et d’une simplicité envoûtante. Qu’importe le nombre de page dans cette lecture hors du temps: Hervé Joncourt, commerçant de vers à soie entre un Japon isolé puis happé par la guerre et le Sud de la France, n’est pas des plus attachant, je parlerai d’un personnage neutre, ce court témoignage historique est intéressant sans être pour autant captivant… Alors pourquoi faire un éloge de Soie? Pour la plume d’un musicologue qui charme son lecteur par des refrains, des mots qui résonnent, une fin qui détonne. Soie est un tissu poétique qui vous effleure le temps de quelques pages et imprime en votre sein une musique qui ne s’en ira jamais réellement.

Publicités

Une réflexion sur “Soie – Alessandro Baricco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s