We’ll take Manhattan – John McKay

We'll take Manhattan(2)
J’ai eu vent de ce film il y a deux ans de cela. Je ne sais pas pourquoi j’ai mis tant de temps pour me décider à le visionner… J’ai eu tort. We’ll take Manhattan retrace les premiers pas du photographe de mode David Bailey dans une Angleterre des années 60 qui aspire à une modernité pop et rock’n’roll. Jean Shrimpton éclot sous l’oeil fasciné du prodige qui va offrir au magazine Vogue le nouveau souffle qu’on lui connait. Cette romance entre un artiste et sa muse offre au spectateur une page d’histoire: alors que les modernistes bataillent pour promouvoir une culture intellectuelle, les post-modernistes hissent au même rang que la haute culture, l’art populaire.

David Bailey est un de ces hommes à la vision révolutionnaire: il refuse la photographie figée représentant une mode froide. Avec sa muse de toujours, il s’est fait missionnaire d’un art décalé. Ses photographies respirent le naturel: il a su démocratiser la mode et rajeunir la presse féminine. David Bailey

John McKay a insufflé à cette histoire la touche glamour qui saura conquérir le coeur des amoureux de la mode. On retrouve dans ce film la cruauté de l’univers de la mode qu’a dépeint David Frankel dans Le Diable s’habille en Prada, combiné au chic de Coco avant Chanel réalisé par Anne Fontaine. Un petit film plein de charme à regarder sous une pluie battante accompagné d’un chocolat chaud!

Publicités

2 réflexions sur “We’ll take Manhattan – John McKay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s