Le Majordome – Lee Daniels

Le majordome (3)

J’ai toujours été très curieuse de l’histoire des noirs Américains, de leur combat pour l’égalité. J’ai débuté l’année avec des cours de civilisation anglaise sur la question du meurtre récent de Trayvon Martin, de l’action d’Obama, positive ou négative, sur la discrimination raciale. On peut dire que ce film tombe à pic. Le Majordome de Lee Daniels retrace l’histoire vraie de Cecil Gaines, le “domestique de maison” devenu majordome à la Maison Blanche au service des présidents américains les plus renommés. Le film suit une trame chronologique sans oublier aucun événement marquant de la violence raciales aux États-Unis: de l’exploitation des champs de coton aux inégalités salariales, en passant par les violences perpétrées par le Ku Klux Klan, les revendications pacifistes ou violentes de Martin Luther King, de Malcom X, des Black Panthers. Ce film si juste est une réflexion sur le racisme plus qu’un témoignage historique: que reste-il à accomplir? Comment l’accomplir? Cecil Gaines, par son rôle de domestique au service des blancs, se révèle être un acteur majeur de la lutte contre le racisme, un acteur pacifique menant une guerre souterraine.
Prise de conscience brutale de l’injustice raciale, un livre coup de cœur me revient en tête: Entre chien et loup de Malorie Blackman ou comment le monde tournerait-il si on inversait les rôles: les blancs lynchés à l’entrée de l’école, les noirs riches propriétaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s